Huîtres Pléiade Poget
depuis 1967

La Spéciale

Hutres de Marennes Olron - la spciale

Production attentive et raisonnée pour une huître « d’exception ». Elevée entre deux terroirs, les côtes Normandes et la Charente Maritime.
Elle naît l’été sur les parcs à captage des pertuis Charentais qui couvrent et découvrent aux grés des marées. Neuf mois plus tard elle est acheminée à quelques lieux sur des parcs plus océaniques et nourriciers qui favorisent sa croissance.
« Cinquante grammes plus tard », soit au printemps suivant, c’est l’époque de la transhumance.
Le banc de la Madeleine, sur la plage d’Utah Beach, dans la baie des veys en Normandie accueille alors notre huître pour une période de six à douze mois, dans ses eaux tumultueuses et riches en phytoplancton. Une fois le taux de chair et la taille recherchées acquises, l’heure du retour aux sources, dans nos eaux douces et stagnantes des marais d’affinage Charentais a sonnée.
Notre huître achève sa maturation durant trois semaines ou plus. (Nous avons coutume de dire ici que le marais est à l’huître ce que la barrique est au vin.)
Vous la reconnaitrez par :

  • Sa forme régulière,
  • Sa nacre blanche et compacte,
  • Sa chair ferme, croquante, riche et généreuse,
  • Son bel équilibre entre Iodé, et sucré,
  • Sa longueur en bouche affirmée.

L’huître fine du Galon d’or

Hutres de Marennes Olron - la fine

Elevée sur la plage estuarienne du Galon d’or au cœur du bassin de Marennes Oléron, notre huître est régulièrement battue par les vents d’ouest et les forts courants du redouté Pertuis de Maumusson, ce qui lui confère une coquille résistante et de forme régulière.

Idéalement située au confluent de la Seudre et de la Gironde, notre huître profite de ce généreux apport en eau douce qui vient enrichir le plancton et les particules nécessaire à son alimentation.

Vous la reconnaitrez par :

  • Sa coquille légèrement dentelée,
  • Sa chair ferme et généreuse à la saveur bien ancrée,
  • Iodée, salée, la mer s’invite à votre table.